la maison bien-être Testé pour vous

Epilation semi-définitive : test du Lumea Precision Plus

  1. Vues 36028

    Epilateur Lumea Precision PlusL’épilation est une « corvée » inévitable qui revient trop régulièrement à mon goût… J’étais donc intriguée depuis longtemps par les épilateurs à lumière pulsée dits semi-définitifs : comment ça fonctionne ? Est-ce si efficace ? Pendant deux mois, j’ai essayé le Lumea Precision Plus de Philips… Voici mon verdict !



    Prise en main de l’épilateur Lumea

    Design du Lumea Precision +Le Lumea Precision Plus est blanc sur la face inférieure et légèrement gris sur la face supérieure. Il a donc un design simple et sobre, mais soigné.

    Si vous n’avez jamais vu de près un épilateur à lumière pulsée, sachez que ce type d’appareil a à peu près la taille et plus ou moins la forme d’un sèche-cheveux. C’est donc plus volumineux qu’un épilateur électrique, mais léger donc pas de problème pour une utilisation prolongée. L'appareil est sans fil, il fonctionne sur batterie. Sur le manche, on trouve le bouton de mise sous tension et le sélecteur pour changer l’intensité de la lumière. L’intensité va de 1 à 5, la Boutons du Lumea Precision +valeur sélectionnée est rétro-éclairée, pratique. En haut du manche, on trouve le bouton pour déclencher les flashs. Il est assez gros, donc tombe bien sous les doigts une fois qu’on a l’appareil en main.

    La particularité du modèle Lumea Précision Plus est d’être fournie avec deux embouts de précision. C’est le petit accessoire que l’on place à la tête de l’appareil et qui délimite la zone de flashage. Il y en a un « classique » pour toutes les zones habituelles (jambes, maillot, aisselles) et un plus petit pour le visage (que je n’ai pas utilisé).

     Lumea Precision + : embout classique Lumea Precision + : embout précision

    Déroulement d’une séance d’épilation à la lumière pulsée

    Ne voulant pas faire de mauvaise manipulation, j’ai pris le temps de lire attentivement la notice avant de me lancer ! Celle-ci est claire, les conseils d’utilisation et les précautions à prendre sont bien expliqués (note : retrouvez également nos conseils d'utilisation des épilateurs à lumière pulsée).

    Première étape, il faut commencer par bien raser les zones à épiler. La peau doit être dépourvue de poil pour utiliser ce genre d’appareil. Je l’ai utilisé sur les demi-jambes et j'ai une peau assez claire.

    Voyant On place l’embout sur la peau, un voyant vert s’allume dès que celui-ci est complètement apposé, on peut alors appuyer sur le bouton pour déclencher un flash. C’est un peu surprenant la première fois : ça laisse jaillir un peu de lumière. Côté sensation, on ressent un petit picotement, très léger, parfois un peu plus fort mais jamais douloureux.

    On déplace ensuite l’appareil petit bout par petit bout. Soit on maintient le bouton pressé et le flash se déclenche dès que l'embout épouse bien la peau (flashage continu), soit on appuie sur le bouton pour chaque flash. Il faut faire attention de ne pas repasser deux fois sur la même zone, ce qui n'est pas évident ! Pour cela, la notice conseille d’utiliser un crayon de maquillage blanc pour délimiter les zones déjà traitées, ce que j’ai fait. Dommage qu’il n’y en ait pas un directement fourni. Mais ça permet de ne pas se tromper.

    Une fois toute la peau traitée, il n’y a rien de particulier à faire. Un petit coup de chiffon (fourni) pour entretenir la fenêtre de flash et c’est tout. La première séance m’a pris du temps ; ensuite je me suis habituée au fonctionnement et c’était plus rapide. Après une épilation de ce type, pas de rougeurs sur les jambes. Par contre, il ne faut pas aller au soleil juste après (ni y être allée juste avant).

     Epilateur Lumea Precision Plus

    L’épilation semi-définitive au fil des semaines : efficace ?

    Le manuel recommande de faire une séance toutes les deux semaines pour les quatre ou cinq premières utilisations ; ce que j’ai fait depuis deux mois.

    Après deux séances, je ne voyais pas encore de résultat. Au bout de la troisième, j’ai commencé à remarquer un ralentissement de la repousse. Et après la quatrième séance, j’ai vraiment vu le résultat. Quatre jours plus tard, donc quatre jours après m’être rasée, pas (ou très peu) de poil et la peau douce… Une très bonne surprise ! Dix jours après, quelques poils ont repoussés, mais ils sont dispersés et assez fins. J'ai fait un gommage avec la tête d'exfoliation d'un épilateur électrique : les poils qui avaient repoussés sont tombés. Ces deux mois d’essai ont donc été concluants !


    Verdict : à qui recommander l’épilateur Lumea Precision Plus ?

    Je le conseille à toutes celles qui en ont assez de devoir s’épiler ou se raser fréquemment ! Il faut bien noter qu’il s’agit plus d’un traitement longue durée que d’une épilation à effet immédiat. Mais le résultat est là et ça vaut le coup de patienter après les premières séances. Si vous voulez voir les résultats pour l'été, il faut commencer maintenant !


    Et après ?

    On peut maintenant s'interroger sur l'efficacité à plus long terme. Je reviendrai partager mon expérience dans quelques semaines pour vous en dire plus ! Pour information, après les quatre ou cinq premières utilisations, la notice indique qu'il faudra faire une séance toutes les quatre à huit semaines.

    Si vous êtes adepte de l'épilation à la lumière pulsée, n'hésitez pas à nous en dire plus sur les effets à long terme dans les commentaires.

     

    Les moins :

    > pas de trousse ou boîte de rangement

    Les plus :

    > efficace : repousse des poils très ralentie

    > facile d’utilisation

    > léger (donc pas gênant de le tenir longtemps)

     

    Existe aussi :

    > L'épilateur Philips Lumea Men TT3003/11 : modèle pour hommes, doté du même mode de flashage en continu, d'un embout "corps", et fourni en plus avec une tondeuse Bodygroom.

     

    Voir aussi :

    > L'épilateur Lumea Precision Plus

    > Tous les épilateurs Lumea pour femmes et hommes

    > Nos conseils d'utilisation pour l'épilation semi-définitive

    Tous les articles de Pauline

     

    par Pauline

    Expert Certifié

    Évaluer cet article

    Laisser un commentaire

    Autres articles à découvrir :

    • Soin dentaire Philips Sonicare AirFloss : le test

      J'ai eu l'occasion il y a quelques mois de découvrir le Philips Sonicare AirFloss en démonstration lors d'une présentation à la presse. Le voilà aujourd'hui arrivé chez moi, pour un test en conditions réelles. Cet hydropulseur d'un nouveau genre, destiné au nettoyage interdentaire, tient-il ses promesses ?

      Lire la suite…

    • Test : le tensiomètre connecté Withings

      tensiometrewithings1-300200.jpgUne tension trop importante pouvant être facteur de vieillissement prématuré du cœur, la surveiller est un geste de prévention simple qui peut permettre d’éviter bien des complications de santé.  Jean-Pierre*, soucieux sa forme, était intéressé de pouvoir tester le tensiomètre Withings.

      Lire la suite…

    Retour aux articles de Testé pour vous