la maison bien-être Testé pour vous

Test : le fer à repasser sans fil Calor FreeMove

  1. Vues 60947

    Test du fer à repasser sans fil Freemove de CalorJe peste souvent contre le fil de mon fer à repasser actuel qui me fait faire des faux plis. Alors quand on nous a proposé de tester le nouveau fer à repasser sans fil FreeMove de Calor, j'ai sauté sur l'occasion pour me réconcilier avec le repassage. Est-ce utile ? Comment ça marche ? Verdict !

     

     

     

    Design du fer freemove de CalorDesign : un fer au look atypique

    La première chose qui m'a surpris lorsque j'ai sorti le fer à repasser FreeMove de Calor, c'est sa forme. La poignée est uniquement reliée à l'avant du fer. Cette spécificité lui donne donc un look très singulier qui m'a beaucoup plu.

    Étant un fer sans fil, il fonctionne grâce à un accumulateur de chaleur (un peu comme les fers de nos grands-mères) qui se trouve à l'arrière, ce qui lui confère un poids plus important qu'un fer traditionnel. Il faut donc un petit temps pour bien le prendre en main. Autre point, il n'y a pas de voyant sur le fer (les voyants de fonctionnement se situent sur la base). Enfin, j'ai trouvé les matériaux agréables, notamment le revêtement en caoutchouc sur la poignée qui permet de bien garder le fer en main. La base est, elle, assez imposante pour une petite table à repasser. 


    Fixation de la basePremière prise en main : prêt en quelques minutes

    J'ai commencé par installer la base sur ma table à repasser, le tout en très peu de temps et facilement grâce au système de fixation. La base est ainsi bien fixe lorsque l'on remet le fer, pendant le repassage. Bon point, la base est légère malgré sa largeur. Une fois branchée, trois voyants indiquent s'il faut le reposer le fer pour le recharger (rouge), si le fer est prêt (vert) ou s'il faut lancer la charge de l'appareil (orange, sécurité qui s'active automatiquement au bout de 10 minutes d'inactivité). J'ai trouvé ce système très pratique et clair.


    Base du FreeMove prêteRepassage : entre les chemises, les t-shirt et les pantalons

    Les conditions étaient réunies pour se lancer dans le repassage ce week-end : une pile de linge, du mauvais temps (et un peu de bonne volonté). J'ai au préalable rempli le fer avec de l'eau déminéralisée via la grande trappe avant (très pratique) prévue à cet effet. En 3-4 minutes, mon fer était prêt.



    Repasser une chemise avec le fer FreeMoveLa prise en main a été rapide. Le fer est sorti de son logement rapidement et sans difficulté. Le poids est un peu surprenant au départ, de même que l'absence de fixation à l'arrière. Mais au bout du second t-shirt, j'était habitué à l'ergonomie de ce fer. Résultat, pour la première fois, j'ai pu repasser dans tous les sens grâce au côté sans fil du FreeMove de Calor. J'ai pu aussi tourner facilement l'appareil pour enlever un faux pli sur une chemise sans craindre de voir mon fil faire d'autres faux plis.


    Thermostat de contrôle du fer à repasser FreeMoveErgonomique pour le repassage

    Les boutons de réglages ont été faciles à atteindre pendant que je repassais. J'ai vraiment apprécié la gachette sur la poignée pour activer la vapeur au bon moment. En effet, tant que l'on actionne pas cette gachette, il n'y a pas de vapeur. Un peu comme sur une centrale vapeur. La semelle est aussi moins chaude que mon fer habituel. J'ai remarqué ainsi que le tissu repassé était plus respecté. Dernier point, j'ai apprécié la fonction défroissage vertical qui permet de "rafraichir" des vêtements en quelques secondes.


    Fer sans fil : quid de l'autonomie ?

    Qui dit fer sans fil avec accumulateur de chaleur, dit autonomie. Elle est d'environ de 30 secondes à 1 minute. Si ces temps peuvent paraître courts au début, je me suis rendu compte qu'il ne fallait pas plus lors du repassage. Ces temps ont correspondu pour moi au temps passé sur un "côté" de vêtement. Une fois terminé, j'ai reposé le fer qui s'est rechargé automatiquement sur la base. En quelques secondes (le temps de préparer l'autre côté du vêtement), le fer était de nouveau prêt à l'emploi. Le repassage a été très fluide.

    Un bip sonore (qui peut devenir agaçant) retentit une seule fois au bout de 30 secondes pour prévenir que le fer doit être reposé sur sa base (même si pour ma part j'ai pu continuer à l'utiliser encore 30 secondes).


    Rangement du fer et de sa base

    Une fois mon repassage terminé, j'ai laissé refroidir le fer pendant une quinzaine de minutes (la semelle reste chaude) avant de le ranger avec sa base dans mon placard.


    Verdict sur le FreeMove de Calor

    Après une tournée de repassage de 2h30, je suis convaincu par ce fer sans fil. Ce côté libre permet de bien repasser dans les coins sans être gené par un fil. Il est à mi chemin entre un fer traditionnel et un mini-centrale vapeur. Ses différentes fonctions et sa rapidité de mise en service en font de plus un fer à repasser très complet.

    Les -
    - Le poids
    - La base large (pour une petite table à repasser)
    - La visualisation du niveau de l'eau pas pratique

    Les +
    - La rapidité de mise en service
    - Les nombreuses fonctions : défroissage, contrôle du débit de vapeur, autonettoyage
    - Le côté sans fil
    - L'installation simple
    - La prise en main rapide

     

    Voir aussi :
    - Voir le fer à repasser sans fil FreeMove de Calor

    - Voir tous les articles de Geoffroy

    par Geoffroy

    Expert Certifié

    Évaluer cet article

    Laisser un commentaire

    Commentaires

    • Franchement je suis TRES déçue par ce fer à repasser et d'accord avec l'avis de MS, il est lourd plus lourd que le fer de ma centrale vapeur calor!!!! il bip tout le temps pour le recharger...vous ne savez même pas faire une chemise entière avant que la batterie ne déclenche!
      J'espère me faire rembourser car cet appareil me déçoit à 100%. Désolée mais calor a déjà fait mieux!!!
      bonne journée
      titine2

      par titine1

    • 197435, merci pour votre participation. Pour ma part, j'ai apprécié le côté sans fil, car j'ai trouvé pratique le fait de ne pas s’emmêler avec le fil comme cela peu arriver parfois avec un fer classique. Mais en effet, avec ce fer, on est obligé de le reposer sur la base après chaque passage (environ 30 sec à 1 minute), car il faut qu'il recharge son accumulateur de chaleur. Pour ma part, cela m'a permis d'avoir le temps de changer la position du vêtement avant de reprendre le repassage.
      Bonne journée,

      par Geoffroy

    • Depuis quelques temps Calor nous vante les mérites de ce fer à grand renfort de publicité et de plans maketing comme si c'était une nouveauté. Je possédais un fer sans fil bien meilleur dans les années fin 1990. Je ne me souviens hélas plus de la marque mais il me semble que c'était Philips. Malheureusement celui-ci s'est perdu lors d'un déménagement. Je n'ai eu de cesse que d'en retrouver un depuis.

      J'avais été très heureux d'apprendre que Calor sortait un produit de ce type. Car c'était vraiment pratique un fer sans fil. Je me suis donc réjouis à l'avance en allant l'acheter. J'ai pris le modèle haut de gamme, le plus cher et le plus complet, enfin, théoriquement et vous verrez pourquoi. A peine rentré chez moi je me suis précipité pour lire le mode d'emploi et repasser une chemise ! Quelle déception !!

      Calor, à grand renfort de publicité a réussi a vendre un fer mal conçu, lourd et non digne d'intérêt. Désolé messieurs les ingénieurs, il serait peut-être temps de repasser votre linge vous même avant de fabriquer des outils pour le faire !

      Il ne peut même pas tenir debout sur la planche à repasser ! On est donc obligé à chaque fois de le replacer sur sa base. Je ne vois pas l'intérêt du sans fil dans ce cas ! Un filaire est plus pratique !

      Alors désolé, mais en matière de fer à repasser, vous repasserez.

      Pour ma part je me suis précipité de rendre le miens et de me faire rembourser. Quel dommage. J'espérai vraiment qu'avec les années Calor avait apporté un plus aux fers sans fils qui existaient déjà
      il y a près de 20 ans. Le fer parait sophistiqué, mais les principes de bases du repassage ne sont pas satisfait, comme celui de pouvoir poser le fer sur la planche pour retourner le linge !!

      Tant pis, je repasserai une autre fois moi aussi !

      Bises
      MS

      par 197435

    Autres articles à découvrir :

    • Machine à coudre : le test d'une débutante

      machine-coudre-janome.jpgTrès attirée par tout ce qui est fait maison, je passe beaucoup de temps sur Internet à regarder les tutoriels, et les créations de chacun dans les différentes rubriques DIY (Do It Yourself) de mes blogs favoris. Alors, quand la machine à coudre Janome Milady 41 est arrivée dans notre bureau, c'est avec une certaine curiosité que je me suis portée volontaire pour ce test. Un pari, puisque je n'avais jamais touché à une machine à coudre auparavant...

      Lire la suite…

    • Couture : 3 astuces pour s'y mettre sans galérer

      vetement-cousu-main.jpgDu vestimentaire à la décoration, en passant par la customisation d'accessoires, le fait-main a le vent en poupe. Et si vous suivez l'émission Cousu Main, l'envie de vous mettre au DIY (do it yourself) vous titille sans doute de plus en plus... Pour ma part, j'ai eu l'occasion de faire mes premier pas avec une machine à coudre. Après cette première expérience, je n'ai qu'un mot à vous dire : foncez !

      Lire la suite…

    Retour aux articles de Testé pour vous