la maison connectée Testé pour vous

Test : Assassin's Creed 3

  1. Vues 7248

    test_assassin-creed_3_intro.jpgLa célèbre série Assassin's Creed est de retour ! Cette fois-ci, on quitte l'Europe pour l'Amérique. Un nouveau monde à explorer dans les traces de Connor, la nouvelle figure de l'Ordre des Assassins. Univers, gameplay, jouabilité, nouveautés... J'ai eu l'occasion de plonger dans les habits du nouvel assassin d'Ubisoft pendant quelques jours. Verdict sur cet Assassin's Creed 3 plein de surprises !


    Assassin's Creed 3 : un scénario bien ficelé

    Comme dans les autres opus de la série Assassin's Creed, le joueur incarne Desmond Miles, un jeune homme dont les ancêtres ont fait partis de l'Ordre des Assassins. Sa mission combattre l'Ordre des Templiers et les empêcher de menacer le monde. Il utilise une machine, l'Animus, pour se plonger dans les souvenirs de ces ancêtres. Cette fois-ci, il quitte l'Europe avec Ezio et Altaïr pour l'Amérique et Connor, respectivement le nouveau terrain de jeu et le nouveau héros de cet opus. L'intrigue est riche en rebondissement et tient haleine. Elle est épaulée par une mise en scène tantôt spectaculaire, tantôt plus intime, soupoudrée de cut-scènes très efficaces. Mention spéciale aux trois premiers chapîtres du jeu qui font office de tutoriel géant avec une fin surprenante. À noter que les passages dans le présent avec Desmond Miles sont plus riches en suspense que les précédents épisodes.


    Connor : un assassin qui en impose

    Une fois le tutoriel terminé, on prend en main Connor (un amérindien né d'un père britannique et d'une mère mohawk) qui cherche à se venger de la destruction de son village. Cette vengeance le pousse à devenir un assassin et à participer aux plus grands évènements de cette période. Il rencontre les plus grandes figures de ce temps comme George Washington ou encore le marquis de La Fayette. Il est très plaisant à prendre en main avec son style inimitable entre culture amérindienne et flegme britannique.


    Un Assassin encore plus rapide et libre 

    Parlons maintenant du gameplay. Si dans les précédents épisodes Ezio ou Altaïr pouvaient être limités dans leurs mouvements, Connor joui ici d'une véritable liberté d'action et de mouvement. On peut grimper aux arbres avec une facilité déconcertante. D'une simple pression sur la gâchette de la manette, on active la "course libre". Kezako ? Avec cette option activée, Connor saute d'arbre en arbre automatiquement, se raccroche au dernier moment à une branche, se hisse et repart de plus belle avant de sauter sur une plateforme... L'effet est bluffant. Le meilleur moyen d'exploiter cette liberté est d'arpenter la zone "Frontière" : une immense forêt sauvage courant sur plusieurs kilomètres carré avec sa faune et sa flore mais aussi des colons. Un vrai bonheur !


    test_assassin-creed_3_combat_home_xbox360.jpgDes combats encore plus spectaculaires et meurtriers

    L'autre partie d'Assassin's Creed 3 qui a subi de nombreux changements ce sont les combats. Autres fois critiqués pour leur manque de fluidité et d'action (un système de défense-parade assez lent), ils sont aujourd'hui beaucoup plus intenses et axés sur l'attaque. Sur Xbox 360, avec le bouton X on engage le combat, avec le B on pare et avec le A, on perce la défense ou on envoi son ennemi dans le décor. Il suffit alors de combiner ces trois boutons pour débloquer des mises à mort très spectaculaires et visuellement détonantes (en particulier avec l'utilisation du Tomahawk, l'arme de prédilection de Connor). Le bouton Y sert lui à utiliser l'arc ou les armes à feu (très utiles pour mettre fin rapidement à un affrontement). Les combats restent tout de même faciles à prendre en main.


    test_assassin-creed_3_tir_a_larc_xbox360.jpgDes affrontements encore plus tactiques

    Connor dispose aussi de nouvelles armes : un arc pour chasser (notamment dans la zone "Frontiere" où il n'est pas rare de croiser des loups ou des ours et effectuer des assassinats discrets), les mousquets et les pistolets qui permettent de faire mouche en un coup (demande un temps de chargement plus long) et enfin une corde dotée d'un poignard pour des assassinats violents. Toute cette panoplie associée aux nouveautés de gameplay apporte manette en main une vraie puissance, de nouvelles possibilités tactiques et une fluidité dans les combats.


    test_assassin-creed_3_batailles_navales_xbox360.jpgBatailles navales : souquez ferme moussaillon !

    Eh oui, Assassin's Creed ce n'est plus seulement des acrobaties aériennes, c'est désormais des batailles navales. Il faut donc avoir le pied marin et de bons reflexes pour survivre dans ce nouvel Assassin's Creed 3. Le navire se pilote de manière très simple avec deux boutons (accélerer et ralentir) et une gachette pour tirer, les joysticks eux s'occupent de diriger le bateau. Ajoutez à cela une mise en scène digne des derniers Pirates de Caraïbes, et l'on se prend vraiment pour le capitaine d'un trois mâts en pleine tempête à envoyer des bordées de boulets de canon à la frégate britannique en face. Une expérience saisissante !


    Un héros, des assassins

    Assassin's Creed 3 reprend ce que ses aînés avaient commencé : la gestion d'une confrérie. Connor doit accomplir plusieurs missions afin de libérer les quartiers de Boston et de New York du joug des britanniques (et donc des Templiers). À chaque zone libérée, un nouvel assassin rejoint l'ordre. On peut lui donner des missions indépendantes à réaliser (avec des gains divers à la clé), mais il peut aussi nous prêter main forte dans certaines de nos missions. Les menus sont clairs et précis. À noter aussi la bonne intégration de l'artisanat avec la possibilité de faire fructifier le produit de sa chasse et de ses récoltes.


    test_assassin-creed_3_graphismes_xbox360.jpgGraphismes : du plaisir pour les yeux !

    Si Rome, Venise, Jerusalem ou encore Constantinople nous avaient bluffé, New York, Boston et "Frontière" mettent la barre encore plus haute grâce à l'amélioration du moteur graphique Anvil Next ! On se retrouve devant une nature luxuriante au sein de Frontière. Les villes quant à elles regorgent d'impasses, de ruelles coupe-gorge, de bâtiments à escalader, sans oublier une foule encore plus réaliste et vivante qu'auparavant. Assassin's Creed 3 c'est aussi très bonne une gestion du climat et la prise en compte du cycle jour/nuit. Par exemple la neige recouvre de son manteau blanc les décors avec un impact réel sur les déplacements du personnage.


    Faut-il craquer pour Assassin's Creed 3 ?

    Que l'on soit un fan inconditionnel de la série ou simplement un néophyte amateur d'aventure épique et de complots, ce nouvel opus apporte de quoi prendre du plaisir pendant de nombreuses heures. Sans oublier son mode multijoueur qui s'est encore affiné cette année. Il ne vous reste plus qu'une chose à faire : rejoindre la confrérie !

    Les - 
    - Une intelligence articificielle des ennemis perfectible
    - Quelques bugs de collision

    Les +
    - Un scénario bien ficellé
    - Un héros qui a du style !
    - Des combats nerveux et fluides
    - Les batailles navales réussies
    - Les graphismes plus aboutis
    - La gestion du climat réaliste
    - La liberté de mouvement


    Voir aussi :
    - Les jeux Assassin's Creed 3

    -


    par Geoffroy

    Expert Certifié

    Évaluer cet article

    Laisser un commentaire

    Autres articles à découvrir :

    • Test smartphone Acer Liquid Z200 : un bon rapport qualité-prix

      Test du smartphone Acer Z200Un téléphone qui ne nélige pas les performances avec un prix mini, c'est la promesse du Acer Liquid Z200. Pierre Damien*, l'a essayé pendant quelques jours. Il nous raconte son expérience...

      Lire la suite…

    • Windows Phone Nokia Lumia 635 à l'essai

      Test du Nokia Lumia 635Habitué au monde d'Android avec son smartphone, Hédi, collaborateur de Darty.com, a essayé le Nokia Lumia 635 doté de l'OS de Microsoft Windows Phone 8.1. Utilisation, prise en main... Il nous raconte son expérience !

      Lire la suite…

    Retour aux articles de Testé pour vous